Trucs de sophrologue pour vivre  mieux la période (pas facile) de 0 à 3 ans.

Je suis sophrologue et j’ai eu mon premier enfant au début de la pandémie. Peut-être que le fait de vivre comme dans un bocal à poisson avec un nouveau-né m’a rendu la chose un peu plus difficile ou peut-être que j’avais un peu trop fantasmé ma future parentalité (nous, on sera comme çi, nous, on ne sera pas comme ça). Mais autant dire qu’entre les tranches de 2 h de sommeil, les coliques et tout le reste… Ce n’est pas du gâteau de s’occuper d’un nouveau-né. D’ailleurs, certains spécialistes affirment qu’il s’agit en réalité de la première « crise d’adolescence ». Et des périodes désagréables jusqu’aux 3 ans (je vais m’arrêter là pour le moment), il y en a. Que ce soit le fruit d’un mécanisme physique (dents, maladies infantiles, rhumes, bobos...) ou psychiques (peur de la séparation, frustrations, gestions des émotions…) et souvent les deux en mêmes temps.

Bref, OUI, il y a ces moments magiques, hors du temps, les sourires, les rires, les câlins, les premiers mots, les premiers pas, les découvertes…mais pas que… il y a aussi toutes ces tempêtes pour lesquelles on n’est pas préparé tant que l’on n’est pas dedans…Chaque enfant le vivra avec plus ou moins d’intensité et chaque parent vivra aussi ces moments avec plus ou moins de facilité.

Avec le recul, avec un enfant de bientôt 2 ans, je peux affirmer que OUI, il est possible de vivre mieux cette période pas facile en agissant sur soi, le parent, et que par effet miroir notre enfant pourra le vivre, lui aussi, mieux.

Il ne s’agit pas ici d’être un parent parfait (ça n’existe pas) ou de tout vivre avec un sourire de façade. Quand je propose de le vivre mieux, cela ne veut pas dire que cela deviendra facile. Cela ne veut pas dire que ça marchera tous les jours. Cela veut dire que si vous deviez noter votre journée parentale sur une échelle de 0 à 10 (10 étant le top et 0 étant le moment où vous avez envie de vous enfermer dans les toilettes), les journées qui sont à 0 pourraient tendre vers le 5 et les journées qui sont à 5 pourraient tendre vers le 10.

Sans plus attendre, voici mes 5 trucs de sophrologue pour vivre mieux la période de 0 à 3 ans d’un enfant. Ce sont des astuces que j’ai appliqué, que j’applique et que je continuerai d’appliquer autant que je peux et SI je le peux dans mon quotidien (pas besoin de se rajouter de la pression) :

1er TRUC : Observer mon enfant

De 0 à 3 ans, un enfant évolue constamment et l’équilibre trouvé peut vite partir en fumée d’une semaine ou d’un jour à l’autre. Particulièrement, dans ces périodes d’errances et d’incompréhensions, je vous propose de mettre votre mental sur pause et d’observer votre enfant, ses réactions, ses émotions, et ce, sans jugement et sans attente. Cette posture permet de mettre en lumière des détails, des indices que vous ne voyez pas quand vous restez dans une émotion. J’ai pu ainsi mettre le doigt sur ce qui empêchait mon enfant de faire les mêmes nuits que nous.

2ème TRUC : Faire confiance à mon intuition

Je pense que ce point (souvent entendu) est primordial. Votre intuition, on peut la décrire comme cette petite voix interne qui ne fait sens que pour vous. Chaque parent est unique, comme chaque enfant et comme chaque relation. Ce lien est spécial et n’est vécu par personne d’autre. Il vous permet de sentir, de pré-sentir même. Cette intuition parentale va s’affiner, se renforcer au fur et à mesure que votre relation avec votre enfant s’installe. Je vous propose de lui donner une place de choix, de l’écouter (parfois envers et contre tous) pour la faire s’épanouir. C’est votre meilleur conseil et une vrai force pour vous et pour votre enfant.

3ème TRUC : Ne pas me juger et ne pas le juger

Dans une société où tout le monde donne son avis sur tout et tout le temps, il est parfois difficile de mettre de côté le jugement que l’on porte sur soi, ceux qu’on nous porte et ceux que l’on pourrait porter (sans mauvaise intention) sur notre enfant. Mais tous ces jugements sont, par essence, négatifs et jettent un voile sur ce que vous êtes réellement, vous et votre enfant, en train de vivre. Si vous ne pouvez pas les éliminer, vous pouvez essayer de les mettre de côté temporairement et constater comment vous vous sentez quand vous le faites.

4ème TRUC : Lui exprimer mes émotions et exprimer les siennes

Pendant un certain temps, un jeune enfant n’est pas capable d’exprimer ses émotions alors même qu’il les vit très intensément. Dans le même sens, il n’est pas encore capable de mettre des mots sur les vôtres. Pour autant, en tant qu’être humain, nous avons besoin de déposer nos émotions à l’extérieur de nous pour ne pas rester bloquer dans une tempête émotionnelle. Et notre parole est un formidable outil ! Alors je vous propose de lui parler (avec le plus de respect possible), d’expliquer à votre tout petit, pourquoi il y a peut-être de la colère, de la frustration, de la tristesse, de la peur en vous et ne l’épargner pas de lui exprimer aussi quand il y a de la joie, de l’amour, de l’espoir, de la sérénité. Et lorsque c’est à son tour de vivre une émotion très forte, vous pouvez nommer l’émotion qu’il vit pour lui, lui expliquer qu’il a le droit de la vivre et lui dire que vous êtes là pour l’accompagner jusqu’à l’apaisement. S’il est en âge de comprendre, vous pouvez aller plus loin en lui proposant des alternatives pour sortir son émotion en dehors de lui ou des options pour s’apaiser.

5ème TRUC : Me concentrer sur ma respiration

Et quand rien ne marche et que vous allez devoir traverser un moment désagréable, je vous propose de vous tourner vers vous-même en vous aidant de votre respiration que vous pouvez amplifier. Vous pouvez vous concentrer sur son rythme, son amplitude, les mouvements qu’elle provoque dans votre corps. Et si vous vous en sentez capable, vous pouvez aller plus loin en vous concentrant ensuite sur une capacité ou un sentiment positif, pour vous, que vous aurez choisi. Montrer et démontrer encore et encore à son enfant que l’on peut vivre une émotion mais aussi s’apaiser par soi-même est une merveilleuse façon d’apprendre pour lui. Je vous conseille de vous entrainer à le faire, en dehors de ces moments désagréables, avant d’essayer en plein dans le feu de l’action.

Ces capacités et forces sont déjà en vous, simplement plus ou moins actives, plus ou moins endormies. La pratique de la Sophrologie avec un professionnel permet de venir renforcer ou faire remonter ses capacités. Je reste disponible pour répondre à vos questions ou vous accompagner pendant cette période de votre vie.

Pour rappel: Vous faites de votre mieux / personne n’est parfait / personne n’est à votre place / vous avez le droit de laisser votre bébé en sécurité et d’aller souffler-pleurer-crier dans une pièce à coté / vous avez le droit d’aimer votre enfant et de vouloir du temps pour vous / vous êtes un bon parent même si il y a des journées ou vous auriez préféré être ailleurs / vous allez le droit de demander de l’aide / vous avez le droit de vous faire accompagner par un professionnel de santé, par un sophrologue ou autre spécialistes si le besoin s’en ressent et même par prévention.

Nouveauté ! Sophrologie is the new black, le podcast qui te ramène à toi !

Connais-tu la Sophrologie ? Et si je te disais que tu en fais déjà sans en avoir conscience ? Un premier épisode pour faire le premier pas…vers la rencontre de soi.

Ce premier épisode est composée d’une première partie informative de 5 minutes suivi d’une proposition d’exercice de 10 minutes à 04:45

Ce podcast et le contenu de cette chaine ne remplace pas une séance ou un accompagnement en sophrologie ni une consultation avec un professionnel de santé. Chacun est libre et responsable vis à vis des informations personnelles partagées ainsi que d’effectuer/interrompre les exercices/techniques proposés.

Pour un accompagnement individuel personnalisé sur zoom ou en cabinet (06) : contact@sophrologuelacaze.com
Plus d’informations http://www.sophrologuelacaze.com
Retrouvez-moi sur instagram @laetitialacazesophrologue

Retrouvez Sophrologie is the new black, le podcast qui te ramène à toi sur Spotify, Apple Podcast, Google Podcast, Deezer et Youtube.

Bienvenue !

Rencontre bienveillante

Comment la Sophrologie peut m’aider ?

Ouvrir la possibilité de se libérer, ou dans un premier temps, au moins diminuer l’intensité des émotions, des sentiments ou des habitudes qui peuvent être bloquantes ou empêcher de vivre mieux. Je ne subis plus, je peux être responsable de comment je vis ma vie.

Nos forces et capacités sont déjà en nous. Elles peuvent être mises en lumière et renforcées. Je peux me déployer dans mon existence avec toutes mes capacités.

S‘entraîner pour maintenir et cheminer vers un mieux-être durable et constant. Je peux prendre soin de moi dans ma globalité.

Construire ou consolider le socle d’une vie pleine de sens. Je peux construire ma vie à partir de mes valeurs.

Immersion dans l’instant présent. Je peux m’ancrer ici et maintenant.

Être bien avec soi. Je peux sentir le bonheur de sentir, de percevoir, de vivre ma présence.

Nouer une relation harmonieuse avec le monde qui nous entoure. Je peux vivre en harmonie, en communion avec les autres êtres humains.

Changer son rapport à la douleur. Je peux vivre ma douleur autrement, du mieux possible.

Espoir. Je peux me projeter aujourd’hui vers demainvers un monde de possibles.

Pourquoi pratiquer la Sophrologie en groupe ?

La Sophrologie trouve son origine dans la groupéité.

Pour le professeur Alfonso Caycedo, la Sophrologie considère que l’Homme, tout en maintenant son individualité et sa liberté, appartient à une société. C’est pourquoi ses techniques et méthodes d’entraînement s’orientent vers une pratique de groupe, dans le but de fortifier l’Homme pour qu’il puisse traverser son existence en harmonie avec lui-même et l’univers qui l’entoure.

S’assurer de s’entraîner régulièrement.

La conquête de la conscience nécessite de s’entraîner régulièrement. Les séances de groupe ont lieu généralement de manière hebdomadaire et instaurent une régularité de la pratique de la Sophrologie.

Rester motiver.

Pratiquer avec d’autres personnes qui partagent la même envie permet de s’appuyer sur la groupéité pour maintenir sa capacité de résilience.

Partager.

Pratiquer la Sophrologie en groupe, c’est écouter et recevoir les sensations, les émotions, les sentiments des autres dans un espace de non-jugement et comment cette écoute bienveillante peut aussi avoir un impact sur nous-même et nous faire cheminer.

Un prix très abordable.

Une séance en groupe coûte en général de 12 à 15 euros contre 50 euros en individuelle ce qui peut permettre de venir pratiquer plus souvent.

Bien sûr, la séance individuelle reste le moyen à retenir si vous souhaitez trouver une solution ciblée, renforcer une capacité en particulier, que votre emploi du temps varie ou si pratiquer en groupe vous dérange, mais il est tout à fait possible, et même très bénéfique de pratiquer à la fois en individuelle et en groupe.

Pour connaître les sessions de groupe en cours, je vous invite à regarder ma page FACEBOOK ou à me contacter directement.

INITIATION SOPHROLOGIE

Pourquoi s’entraîner régulièrement en Sophrologie ?

La Sophrologie est un art scientifique qui, grâce à la méthode développée, étudiée, éprouvée et mise à l’épreuve par le Professeur Caycedo depuis 1960 et encore aujourd’hui, permet de partir à la conquête de la conscience. Il ne s’agit pas de la conscience morale, religieuse ou sociétale, mais de la conscience pure, cette énergie en mouvement par laquelle tu poses des actes et créer ton existence en les intégrant.

La Sophrologie est un formidable outil qui te permet de passer de la théorie (je pense à toutes ces jolies phrases qui font sens et auxquels chacun peut adhérer comme trouver son équilibre, gérer ses émotions, vivre en harmonie, avoir confiance en soi, suivre son intuition.) à une réalité de ton existence. Il ne s’agit plus de connaître la théorie, mais de la pratiquer au quotidien pour qu’elle devienne un art de vivre. La Sophrologie est l’outil qui te permet de faire la passerelle et de vivre ce comment faire pour vivre en harmonie, comment faire pour avoir confiance en moi…

Comme tout art, la Sophrologie demande de la persévérance et des efforts soit un entraînement régulier et constant dans le temps afin de pouvoir vivre des instants, puis des moments, puis des journées et peut-être une existence remplie de sens et de valeurs.

Il ne suffit pas pour un pianiste de connaître le solfège, pour un danseur de connaître un enchaînement de pas, pour un peintre de connaître les matériaux et l’harmonisation des couleurs, etc. Il faut pratiquer encore et encore pour vivre l’art et le conquérir.

La Sophrologie, en tant qu’art de vivre, rejoint ce même phénomène, et nécessite ce que l’on nomme une répétition vivantielle, la répétition de vivre les stratégies proposées par la méthode pour conquérir ta conscience. Mais la Sophrologie étant également une méthode scientifique, plus tu pratiques plus tu vivras ce phénomène de conquête de ta conscience et le sentiment de liberté d’être responsable de ta vie.

En tant que Sophrologue, je t’accompagne et te propose les stratégies de la méthode adaptée à ton individualité en séance pour que tu puisses ensuite les faire tiennes et pratiquer en autonomie.

Quelque chose se prépare |19 juin 2021|

C’est quoi la différence entre la Sophrologie Caycédienne® et la Sophrologie ?

La Sophrologie Caycédienne® est la méthode scientifique authentique et originale développée par le Professeur Alfonso Caycédo au début des années 60.

Lorsqu’il fonde le premier département de Sophrologie à l’hôpital de Madrid afin d’étudier la conscience, Alfonso Caycédo, jeune neuropsychiatre, ne pense pas à protéger le terme de Sophrologie qu’il vient de créer.

Devant l’efficacité et l’engouement international pour cette nouvelle approche novatrice, de nombreuses personnes s’approprient le terme sous différents noms jusqu’à parfois utiliser le mot Sophrologie.

Tombé dans le langage courant, le mot Sophrologie est alors associé à toutes sortes de thérapie dites de relaxation, de programmation ou de visualisation positive par exemple. Ce qu’elle n’est pas et n’a jamais été !

Afin de protéger la vraie Sophrologie et mettre fin à la confusion, il dépose en 1988 la marque de Sophrologie Caycédienne®.

La liste des écoles qui dispensent l’enseignement de la Sophrologie Caycédienne® est accessible auprès de SOFROCAY® Académie internationale de Sophrologie Caycédienne®.

En tant que diplômée de l’école de Sophrologie Caycécienne® de Nice SOFRONICIA, je respecte le code de déontologie de la Sophrologie Caycédienne® et applique la méthode scientifique de Sophrologie Caycédienne® en séance.

Je poursuis actuellement ma formation auprès de SOFROCAY afin d’obtenir le master de Sophrologie Caycédienne® et le titre de Sophrologue Caycédienne®.

Mon article C’est quoi la Sophrologie ?

Mon article Les idées reçues sur la Sophrologie

Le code de déontologie de la Sophrologie

Initiation à la Sophrologie – Plage de Golfe Juan

%d blogueurs aiment cette page :